• Français
  • English

Les îles Aléoutiennes : croisière d'exception à la voile au long de la ceinture de feu du Pacifique

Embarquez à bord du Qilak pour une croisière d’expédition inédite au cœur d'un archipel de l'Alaska qui abrite une cinquantaine de volcans parmi les plus actifs sur terre !

L'expédition d'un coup d'oeil

  • Vue d'ensemble :
  • 16 jours sur place
  • 1 date de départ
  • 5990 € par personne
  • Nous contacter

Cet archipel de 300 îles et îlots s’étend en arc de cercle sur près de 2 000 km, marquant la limite entre l’océan Pacifique et la mer de Béring. Le peuple Alutiiq (Aléoute) qui a peuplé ces îles, aurait traversé le pont terrestre de Béring séparant l’Asie de l’Alaska il y a environ 12000 ans. Il a vécu principalement de la chasse à la baleine et de la pêche aux crustacés jusqu’à l’arrivée des Russes en 1763 qui furent ébahis par la beauté des fourrures des loutres de mer. Entourée d’eaux particulièrement riches en nutriments et lieu de passage de la migration estivale d’une très dense faune marine, la chaîne des Aléoutiennes abrite une exceptionnelle biodiversité : orques, lions de mer, phoques et de nombreuses espèces de baleines, du bélouga à la baleine bleue. Il est également fréquent d’y observer des oiseaux de mer, au large ou dans de superbes baies fréquentées par les grizzlys.

 

 A noter que les aléas de la météo requièrent de s’accommoder d’une mer parfois agitée et pourraient modifier le programme indiqué. Une expérience de la voile serait souhaitable (cependant ne pas confondre l’adaptation des premiers jours avec un mal de mer récurrent).

Rejoignez l'aventure !

Quand nous rejoindre ?

Unique croisière de 16 jours sur place en Alaska, pour 5990€ (5410€ + 570€ de caisse de bord).

Juin 2021

Du 16/06/2021 Au 01/07/2021 Embarquement : Sand Point (Popof Island) Débarquement : Sand Point Code : A7

Pourquoi nous rejoindre ?

  • Ce que les terres vierges des îles Aléoutiennes peuvent offrir aux rares visiteurs qui s’y aventurent !
  • Voyage au cœur de la chaîne volcanique la plus active au monde reliant la péninsule d’Alaska au Kamtchatka russe
  • Une croisière d’expédition unique en petit groupe de six personnes maximum et deux marins, à bord d’un voilier d’exploration polaire
  • La pêche en mer et dans les mouillages

Le prix indiqué ne comprend pas l'aérien et les hôtels, ni le transport depuis l'aéroport au voilier, ni les alcools (autre que le vin aux dîners), ni les restos (dont le dernier dîner du Jour 16) ni les bars.

L’embarquement se fait le matin du Jour 1 (J1) devant le bureau du Harbor Master (capitainerie). Le débarquement se fait le J16.

NB : Prolongez votre séjour !
Cette expédition à bord du voilier Qilak s’inscrit dans une démarche itinérante le long de la côte Pacifique, de l’île de Vancouver (Canada) aux îles Aléoutiennes (Alaska). Vous avez donc la possibilité de rallonger votre voyage en vous inscrivant sur plusieurs expéditions !


Notre itinéraire

Jour 1 : Embarquement à Sand Point (Popof Island)

Embarquement au port de Sand Point situé sur l’île Popof dans la partie orientale de la chaîne aléoutienne et abrite une grande flotte de bateaux de pêche, près de la moitié du millier d’habitants sont d’origine aléoute.

Jour 2 : King Cove (péninsule d’Alaska)

King Cove est une communauté de pêcheurs à prédominance aléoute. Les premiers colons étaient scandinaves : sur les dix premières familles fondatrices, cinq se composaient d’un père européen et d’une mère aléoute. Le port de King Cove est situé dans une vallée étroite dont la topographie résulte de l’activité volcanique, aux montagnes escarpées atteignant le bord de l’eau. L’économie est presque entièrement dédiée aux fruits de mer.

Jours 3-4 : False Pass (Unimak Island)

False Pass tire son nom de la faible profondeur du détroit débouchant sur la mer de Béring, le rendant impraticable aux gros navires. La région a grandi avec l’établissement d’une conserverie en 1917, les autochtones ayant alors immigré des îles voisines. C’est aujourd’hui un village dynamique de 35 pêcheurs, situé sur l’île Unimak, montagneuse et volcanique. Le volcan Shishaldin, situé près du centre de l’île d’Unimak, est un cône symétrique spectaculaire d’environ 16 km de diamètre à la base. La montagne qui s’élève à 2857m est le plus haut sommet des îles Aléoutiennes et de son cratère émerge un nuage de vapeur. Sa partie sumitale est entièrement recouverte de neige et de glace vive.

Jours 5-7 : Bains chauds à Akutan Island

Akutan est une communauté traditionnelle aléoute d’environ 100 pêcheurs. L’alimentation de subsistance repose en partie sur le phoque. C’est une île sans route ni voiture, chose rare l’ours y est absent. Bains chauds dans une source thermale proche du village. Il est possible de randonner pour s’approcher du volcan Akutan toujours actif, produisant des émissions de vapeur et un saupoudrage occasionnel de cendres.

Jours 8-10 : Dutch Harbor (Unalaska Island)

En 1806, après environ 50 ans de combats sporadiques avec les tribus aléoutes locales, Nikolai Rezanov y fonda une colonie russe. Le nom de Dutch Harbor fut attribué à cette immense baie protégée parce qu’un navire néerlandais fut le premier à s’y ancrer. Seul port en eau profonde de l’archipel, il se trouve à l’intersection des riches pêcheries du Pacifique Nord et de l’immense ressource halieutique du plateau continental de la mer de Béring. Sa population d’environ 4000 résidents constitue la plus grande communauté des îles aléoutiennes, tout en restant imprégnée des anciennes cultures autochtones. Le volcan Makushin est situé à 28 kilomètres à l’ouest de Dutch Harbor. Une série de très grandes éruptions il y a environ 8 000 ans a produit un cratère de 4 km de diamètre.

Jours 11-13 : Umnak Island

Les colons russes ont anéanti ou chassé une grande partie de la population dans les années 1700. Depuis, des éruptions volcaniques ont encore réduit la population à environ 40 personnes, vivant aujourd’hui d’élevage dans le village de Nikolski près de la pointe sud-ouest de l’île où les rennes sauvages prolifèrent. Le paysage est dominé par les volcans, les plages de sable noir, des sources thermales et les uniques geysers en Alaska. Sur la moitié nord de l’île, le volcan Okmok, site de l’éruption de 2008, s’élève à 1073 m et comporte une vaste caldeira nichée près du sommet. Le mont Vsevidof, un stratovolcan symétrique, s’élève à 2149 m et domine la ligne d’horizon de la partie sud de l’île Umnak.

Jours 14-15 : Sanak Island

L’île de Sanak est la plus à l’est des îles Aléoutiennes et a été habitée par les peuples Unangan pendant près de 7000 ans. Sanak était le centre de la traite des fourrures de loutres de mer jusqu’à leur extinction. Plus tard, la pêche à la morue subit le même sort. L’île a été abandonnée dans les années 1970, des centaines de vaches laissées par les habitants errent encore, les maisons de l’île sont désertes mais leurs intérieurs restent intacts, comme si leurs occupants avaient l’intention de revenir.

Jour 16 : Débarquement à Sand Point (Popof Island)

Débarquement au Port de Sand Point.